13/06/2013

Mon inconscience,

2082713336.jpg

Mon inconscience,

 

Tapis dans la noirceur de mon âme,

Tel que Jack l’éventreur,

Tu habites cette belle dame,

Et l’induit à l’erreur,

 

Dans le labyrinthe de ses craintes et peurs,

Tu te faufiles tel un loup égaré,

Tu n’as ni loi ni honneur,

Et te cache sous ta cape effarée,

 

Voyageant dans les cellules grises,

Guettant ta proie,

Une idée, un rêve que tu méprises,

Tu les crèves de sang froid,

 

Laissant derrière toi des victimes ensanglantées,

Semant l’épouvante sur ton chemin,

Tu crois que jamais tu ne seras jugé,

Alors tu continu sans déclin,

 

Tu crois pouvoir te cacher éternellement,

Toi, tueur en série,

Marchand invisible et tuant,

Les fondations de sa vie,

 

Tous ses sens sont en veille,

C’est alors que tu bondis,

Elle se réveille,

Sur un acte non réfléchi,

 

Sur l’ère de son temps,

Ta soif se multiplie,

Les aiguilles tournent inlassablement,

Elle s’arme pour sa survie,

 

Tes cadavres tels des zombies,

Viennent hanter son quotidien,

Ils rythment sa vie,

Tels des souvenirs lointains,

 

Certains de tes actes seront démasqués,

Même si elle n’as jamais vue ton visage,

Elle sait qu’elle a été influencée,

Tu es le héros de son histoire sans images,

 

Tu seras là au bout de la route,

Pour entraver sa sagesse,

Et nul ne doutes,

 

Que tu séviras sans cesse.


Dolphinee

10:43 Écrit par Dolphinee | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.